Appels à communication

[English below]

LA GRANDE GUERRE ET LA CULTURE POPULAIRE : TAKE OVER sur TWITTER

Date limite pour l’envoi des propositions : 31 août 2020

En novembre 2018, plusieurs personnes se sont interrogées sur la continuité de l’intérêt populaire sur la Première Guerre mondiale, une fois les commémorations du centenaire passées. Cependant, le succès du film 1917, de Sam Mendes, permet d’espérer que les explorations culturelles de la guerre demeureront attractives et continueront d’être créées. Si la discussion autour de la culture populaire contemporaine a été évoquée dans les nombreux événements scientifiques de la dernière décennie, les opportunités d’échange entre chercheurs et artistes, écrivains, musiciens, réalisateurs et agents du secteur culturel ont été rares. Ces discussions auraient permis un dialogue sur ce qu’implique l’acte de rendre la connaissance et la mémoire de la Grande Guerre accessible à un public plus large dans l’ère de la communication multimédia. La résignification diachronique de la Première Guerre mondiale dans et par la culture populaire n’a pas été l’objet d’une conférence spécifique. Le réseau de jeunes chercheurs Une Plus Grande Guerre est dédié aux besoins spécifiques des chercheurs de la Génération Centenaire, qui sont parvenus au champ d’études de la Première Guerre mondiale pendant les commémorations et dans le contexte des médias numériques et de la communication de masse. Il est important de reconnaître et de réfléchir au rôle de ces jeunes chercheurs (ainsi que des scientifiques confirmés) en tant que professionnels de la critique de la culture populaire, mais également en tant que consommateurs et producteurs de celle-ci. Par ailleurs, ayant pour vocation le dépassement des frontières qui ont jusqu’à présent orienté les études de la Première Guerre mondiale en France, que celles-ci soient géographiques, chronologiques ou disciplinaires, le thème de la culture populaire permet aux chercheurs d’Une Plus Grande Guerre de s’interroger sur les frontières mêmes qui séparent les scientifiques et les non-scientifiques également engagés dans la thématique du premier conflit mondial. L’International Society for First World War Studies, formée en 2001, soutient également la conférence, comme partie de sa mission de « promouvoir l’étude de la Première Guerre mondiale, de favoriser la collaboration internationale, d’encourager l’histoire comparée de la guerre et de faciliter les échanges entre disciplines et générations de chercheurs ».

Pendant que nous attendons les conditions sanitaires qui permettront de réaliser une conférence physique, nous invitons des chercheurs, notamment des masterant.e.s, doctorant.e.s et chercheurs en début de carrière, artistes, écrivain.e.s, médiateurs et des professionnels d’autres secteurs à l’intersection entre la Première Guerre mondiale et la culture popular pour un TakeOver Twitter ayant lieu sur les comptes d’Une Plus Grande Guerre et de l’International  Society for First World War Studies entre le 14/09/2020 et le 11/11/2020. Les participant.e.s prendront le contrôle d’un de ces deux comptes twitter (qui ont on total de plus de 5300 abonnés) pendant une semaine, en français ou en anglais (on se chargera des traductions simultanées), pour partager du matériel et leurs recherches sur la relation entre la Grande Guerre et la culture populaire. Vous pourrez partager un nouveau thème ou un nouvel aspect de votre travail en 5-10 tweets pendant 5 jours, et nous encourageons les échanges avec d’autres utilisateurs sur les commentaires.

Les possibles thèmes de discussion comprennent :

Des expressions multimédias de la Première Guerre mondiale (Jeu, Musique, Film, Télévision, Bande dessinée   et Roman graphique)
● L’Effet Centenaire sur la culture pop
● La façon dont les chercheurs réagissent à la présence de la Première Guerre mondiale dans la culture pop (auto-ethnographie et émergence de nouvelles sources ou intérêts de recherche)
● La culture pop comme ressource pour enseigner la Première Guerre mondiale
● Les effets de la communication de masse et de la culture pop dans la création d’une mémoire de la Première Guerre mondiale perçue comme « transnationale » et indépendante de l’historiographie
● La Première Guerre mondiale dans les médias destinés aux enfants et adolescents
● La façon de rendre la recherche sur la Première Guerre mondiale accessible au public en général (podcasts, vlogs, services de conseil, etc.).

Les participant.e.s recevront des documents pour se former à la conduit des discussions engageantes sur twitter.

Si vous voulez participer au TakeOver sur twitter pendant une semaine pour discuter la Première Guerre mondiale et la culture populaire, envoyez une courte biographie et une description (100-200 mots) du thème que vous voulez discuter à uneplusgrandeguerre@gmail.com jusqu’au 31/08/2020.


THE GREAT WAR AND POPULAR CULTURE: TAKEOVER TWITTER

CFP open until 31/08

In November 2018 some questioned whether there would be much ongoing popular interest in the FWW now that the centenary was over but the international success of Sam Mendes’ 1917 suggests that cultural explorations of the war are still appealing and will continue to be created. Though there have been discussions surrounding contemporary popular culture in some of the many scientific events dedicated to the First World War in the past decade, rare were the opportunities for scholars and practitioners (artists, novelists, musicians, filmmakers and managers in the cultural sector) to establish a dialogue about what it means to render the knowledge and memory of the FWW accessible to the general public and to convey conflict in the age of multimedia communication. The diachronic resignification of the First World War in and through popular culture has not been the object of a dedicated conference. The early-career network of scholars Une Plus Grande Guerre/A Greater War is dedicated to the specific needs of researchers of the Génération Centenaire, who have come to the field of First World War studies around the commemorations and in an age of mass and digital media. It is important to acknowledge and reflect upon the role of these ECRs (and of senior scholars) not only as professionals of the critique of popular culture, but also as its consumers and producers. Furthermore, as a network dedicated to going beyond the borders that have thus far oriented First World War studies in France and elsewhere, be them geographic, chronological or disciplinary, the theme of popular culture allows Une Plus Grande Guerre/A Greater War to interrogate the very borders separating academia and non-academics likewise engaged with the First World War. The International Society for First World War Studies, formed in 2001, will also be supporting this conference as part of its mission ‘to promote the study of the First World War, to foster international collaboration, to encourage the comparative history of the war, and to facilitate exchanges across disciplines and generations of scholars’.

As we wait for the COVID-19 crisis to pass so for a physical event to take place, we would like to invite scholars, prioritising postgraduate students and ECRs, artists, writers, practitioners, museum or culture sector professionals and other sectors engaging with the First World War and popular culture for a Twitter Takeover event happening on the Une Plus Grande Guerre and International Society for First World War Studies twitter accounts between 14/09/2020 and 11/11/2020. Participants will take over one of these twitter accounts (with a combined total of over 5300 followers) for one week, in either French or English (we will have simultaneous translations), to share material and insights on the relationship between the First World War and popular culture. You will be able to present a new theme or facet of your work in 5-10 tweets every day for 5 days, and we encourage interactions with other twitter users in the thread’s comments.

Suggested topics of discussion include:

Multimedia expressions of the First World War (Games, Music, Film, TV, Comics and Graphic Novels)
● The “Centenary Effect” in pop culture
● How FWW academics to the presence of the war in pop culture (ie. self-ethnography and the emergence of new research interests/sources)
● Teaching the FWW using pop culture
● Effects of mass media and pop culture in the creation of a memory of the FWW perceived as ‘transnational’ and independent from historiography
● The FWW in children’s and YA media
● Rendering First World War research accessible to the general public (podcasts, vlogs, consultancies, etc.)

Participants will be provided with documentation and training about how to conduct an engaging discussion via twitter.

If you would like to take over twitter for one week to discuss the First World War and popular culture, email us at uneplusgrandeguerre@gmail.com with a short bio and a brief description (100-200 words) of the theme you would like to discuss, before 31/08/2020.